<i>"The Name of Our Country is América" - Simon Bolivar</i> The Narco News Bulletin<br><small>Reporting on the War on Drugs and Democracy from Latin America
 English | Español | Português | Italiano | Français | Deutsch | Nederlands November 21, 2017 | Issue #43


Making Cable News
Obsolete Since 2010


Set Color: blackwhiteabout colors

Print This Page
Commenti

Search

Narco News Issue #42

Narco News is supported by The Fund for Authentic Journalism


Follow Narco_News on Twitter

Sign up for free email alerts list: English

Lista de alertas gratis:
Español


Contact:

Publisher:
Al Giordano


Opening Statement, April 18, 2000
¡Bienvenidos en Español!
Bem Vindos em Português!

Editorial Policy and Disclosures

Narco News is supported by:
The Fund for Authentic Journalism

Site Design: Dan Feder

All contents, unless otherwise noted, © 2000-2011 Al Giordano

The trademarks "Narco News," "The Narco News Bulletin," "School of Authentic Journalism," "Narco News TV" and NNTV © 2000-2011 Al Giordano

XML RSS 1.0

EZLN : appel international à la réalisation d’actions de soutien à l’APPO, ce 20 novembre

Protestations pacifiques face aux ambassades et consulats Mexicains, blocages, marches, sittings, meetings et tous types d’actions


Par la commission intergalactique
Armée Zapatiste de Libération Nationale

19 novembre 2006

Armée Zapatiste de Libération Nationale

Mexique, 18 novembre 2006

Compañeras et compañeros du monde entier
Frères et soeurs adhérents de la Zezta International

La répression et les menaces contre le mouvement populaire légitime de Oaxaca se poursuivent, en raison de quoi la Comission Intergalactique de l’EZLN renouvelle son appel à la réalisation d’actions pacifiques de protestation face aux ambassades et aux consulats Mexicains, blocages, marches, sittings, meetings et tous types d’actions de soutien à l’Assemblée Populaire des Peuples de Oaxaca (APPO), ce 20 novembre ou à cette période.

Nous exigeons ensemble le départ immédiat de l’armée Mexicaine et de la police préventive, la libération immédiate des compañeros emprisonnés, la justice pour les compañeros assassinés et la punition des coupables, et enfin le départ immédiat de cet assassin d’Ulises Ruiz.

Frères et soeurs,

Souvenez-vous que l’union des forces est notre arme principale pour démontrer que le peuple n’est pas seul, et qu’ainsi nous unirons nos pas, solidaires, tout du long de notre lutte.

Plus avant, nous vous informerons de certaines actions de solidarité avec le mouvement populaire de Oaxaca, prévues dans différentes villes du monde entier pour les 19, 20, et 21 novembre. Nous nous excusons par avance, car toutes les manifestations ne sont probablement pas répertoriées, et dans le même temps, nous vous demandons votre aide afin de compléter ces informations, dans le but de pouvoir tous être informés des actions dans nos régions et que la phrase « vous n’êtes pas seuls » devienne réalité.

Enfin, nous apportons en annexe un rapport des mobilisations pour Oaxaca enregistrées du 29 octobre au 18 novembre. Nous disposons pour cette période d’informations concernant une centaine d’actions de solidarité différentes, dans 62 villes de 22 pays dans le monde.

Oaxaca n’est pas seule!

Mobilisons-nous ce 20 novembre!

PROCHAINES MOBILISATIONS

19 novembre, Etats-Unis
Grande Marche de solidarité avec le peuple de Oaxaca, organisée par l’APPO-Los Ángeles, dès 9h30 (1321 S. Mariposa, à l’angle de l’avenue Pico). « Organise-toi et soutiens les professeurs et le peuple de Oaxaca. Ton aide est urgente. Le peuple héroïque de Oaxaca a besoin plus que jamais de notre solidarité. Participe » invite la Californie.

19 novembre, Canada
En réponse à l’appel d’actions d’urgence, en solidarité avec le peuple de Oaxaca et en tant qu’adhérents de l’Autre Campagne, l’Autre Montréal organise une marche dans le centre-ville, ainsi qu’un festival artistique et festif avec projection de vidéos, débat et organisation locale pour contre-carrer la restriction informative des médias corporatistes, dénoncer la répression et montrer sa solidarité avec les peuples en lutte.

20 novembre, Canada
En réponse à l’appel de solidarité lancé par nos compañeros et frères de l’EZLN à l’Assemblée Populaire des Peuples de Oaxaca (APPO), l’Autre Vancouver, en coordination avec les compañeros du Comité de Toronto de Solidarité avec l’Amérique Latine et l’Autre Montréal, réalisera un meeting politique avec des informations actualisées sur la lutte de Oaxaca. Le rendez-vous est fixé à la Galerie d’Art de Vancouver de 18h à 20h.

20 novembre, Espagne
À Valence, un sitting de 24h est organisé face au consulat Mexicain (Rue Convent de Santa Clara) du 20 novembre à 8h au 21 novembre à 8h. L’appel provient de la Comission Confédérale de Solidarité avec le Chiapas, de la CGT et du collectif Zapatiste « El Caragol ».

20 novembre, Espagne
Journée de solidarité avec la Révolution Sociale de Oaxaca, en Catalogne. Le rendez-vous est fixé sur la Plaça del Diamant, dans le quartier de Gràcia, à Barcelone, à 19h. Des discussions, des vidéos et des pièces de théâtre auront lieu…à la mémoire collective des révolutions Mexicaines, celle de 36 et aux rébellions actuelles. Convocation par le Collectif de Solidarité avec la Révolution Zapatiste.

20 novembre, Argentine
Manifestation de réprobation des événements violents et répressifs à Oaxaca et Atenco. Présence aux portes de l’ambassade du Mexique et rejet également de la façon d’agir des médias de « désinformation », comme Televisa et TV Azteca. Le rendez-vous est fixé a 18h, à Virrey del Pino y Cabildo, pour une marche jusqu’à Arcos, où se situe l’ambassade Mexicaine. Convocation par le groupe Marcheurs et Réseau de Solidarité avec le Chiapas-Vicente López.
Une autre manifestation face à la représentation diplomatique Mexicaine est organisée par le Collectif La Llanura.

20 novembre, Argentine
Action de solidarité et de diffusion à propos de la problématique de Oaxaca à Mar de Plata. « Pour la résistance du peuple et contre la répression meurtrière de Vicente Fox et Ulises Ruiz. La rencontre aura lieu à3h de l’après-midi, en face de la cathédrale : théâtre de rue, radio ouverte, diffusion de la problématique à travers l’art et la musique. Apporter du matériel pour peindre et faire du bruit… »

20 novembre, Italie
Depuis Rome se rejoignent les actions internationales de soutien au peuple de Oaxaca.
« Nous voulons participer à la grève métropolitaine et soutenir la grève générale annoncée par l’EZLN pour le 20 novembre » proclame Ya Basta! Moltitudia.

21 novembre, Chili
Projection de compilations de vidéos de la résistance de Oaxaca face à la coordination de Sciences Sociales et du Casino, à l’université de Concepción.

21 novembre, Espagne
Vidéo et débat… Oaxaca en lutte. Le rendez-vous est fixé à 19h30, dans la salle de Cérémonie de l’Ateneo de Madrid. Organisation : Ateneo de Madrid-Section de Sciences Juridiques et Politiques, avec la collaboration du Forum Social de Madrid.

Rapport des actions du 29 octobre au 18 novembre

Pays : Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Brésil, Canada, Chili, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Italie, Nouvelle Zélande, Pays Basque, Pérou, Porto Rico, Royaume-Uni, Suisse, Uruguay, Turquie, Vénézuela.

Villes : Berlin, Hambourg, Munich, Francfort, Buenos Aires, Cordoue, Mar de Plata, Camberra, Melbourne, Vienne, Brasilia, Fortalezza, Porto Allegre, Sao Polo, Belo Horizonte, Montréal, Vancouver, Concepción, Santiago, Barcelone, Madrid, Salamanque, Valence, Austin, Boston, Chicago, Houston, Kansas, Los Angeles, Miami, New York, Philadelphie, Portland, San Antonio, San Diego, San Francisco, Seattle, Tucson, Washington, Worcester, Helsinki, Lyon, Paris, Toulouse, Athènes, Florence, Milan, Naples, Pise, Rome, Wellington, Bilbao, Iruñea, Arequipa, Puno, Lima, San Juan, Londres, Genève, Istambul, Montevideo, Caracas.

18 novembre, Espagne
« Paella Internationaliste » pour Oaxaca à Valence. Organisée par la Commission Confédérale de Solidarité avec le Chiapas de la CGT et le Collectif Zapatiste « El Caragol », dans le cadre de journées de solidarité avec le mouvement social de Oaxaca, convoquées par la Comission Intergalactique de l’EZLN.

17 novembre, Italie
Dans le cadre des mobilisations de solidarité avec le peuple de Oaxaca motivées par la Comission Intergalactique de l’EZLN, différents groupes réaliseront un sitting face au Consulat Général du Mexique à Milan, Italie. Un communiqué a également été envoyé, en manifestation de l’indignation provoquée par l’intervention des forces fédérales lors du conflit de Oaxaca.

16 novembre, Chili
Réunion face à l’ambassade du Mexique de Santiago, en protestation contre la répression contre le peuple de Oaxaca et en solidarité avec l’APPO.

16 novembre, Pays Basque
Discussion à Bilbao, menée par Fátima Ojeda, représentante de la Ligue Mexicaine pour la Défense des Droits de l’Homme de Oaxaca (LIMEDDH), au sujet de la situation vécue par le peuple de Oaxaca.

15 novembre, Argentine
Discussion-débat à la faculté de Lettres et Philosophie de l’Université de Buenos Aires : « La révolution Mexicaine et l’insurrection de Oaxaca ».

14 novembre, Espagne
Interruption d’une cérémonie à laquelle participait l’ambassadeur du Mexique à Madrid. Les manifestants ont fait irruption à l’Institut Ortega y Gasset pour protester contre la répression croissante contre le peuple de Oaxaca. L’une des pancartes proclamait « Ciudad Juárez, Oaxaca, Atenco, Normalité démocratique? ».

14 novembre, Espagne
Manifestation à Madrid en solidarité avec Oaxaca. La marche de protestation partait du Ministère des Affaires Etrangères en direction de l’ambassade Mexicaine.

13 novembre, Etats-Unis
Protestation face au consulat Mexicain de New York en solidarité avec les professeurs de Oaxaca.

12 novembre, Espagne
Plus d’un millier de personnes ont manifesté à Barcelone en solidarité avec le peuple de Oaxaca. Parmi les participants à la marche, la toute récente Assemblée de Soutien au Peuple de Oaxaca, les Mexicains et Mexicaines résidant à Barcelone, des collectifs de soutien à la Révolution Zapatiste ainsi que des syndicats, des organisations, des partis politiques et des mouvements sociaux de la ville.

10 novembre, Italie
La colère de Frida Khalo. Des dizaines des personnes ont interrompu le centenaire de la naissance de la peintre Frida Khalo, à Rome. Les manifestants (qui arboraient des vêtements balafrés de peinture rouge) présentaient une grande banderole proclamant « Si Frida était en vie, sa colère éclaterait avec Oaxaca et Atenco ! ». Ceci faisant partie des mobilisations lancées à un niveau international pour soutenir le mouvement social de Oaxaca.

10 novembre, Argentine
Affrontements au consulat du Mexique de Cordoue. Plus de 50 personnes issues de différents collectifs ont répondu présent à l’appel de solidarité avec le peuple de Oaxaca et au rejet des gouvernements de Fox et Ulises Ruiz. Des pancartes ont été suspendues sur l’accès au bâtiment du Consulat, avec pour légende « Indépendance 812. Danger de mort. Gouvernement Mexicain ». Plus tard, des vidéos informatives concernant Oaxaca ont été diffusées sur la Plaza San Martin.

9 novembre, Espagne
Campement et table d’information permanente au centre universitaire FES, à Salamanque. Des membres de la plate-forme de Solidarité avec Oaxaca de cette même ville ont campé dans le centre universitaire où différentes assemblées de la plate-forme ont eu lieu. Un forum vidéo a également été organisé à la faculté de sciences sociales.

9 novembre, Argentine
Projection de documentaires traitant de la répression et de la lutte du peuple de Oaxaca, à Cordoue.

9 novembre, Brésil
Pour la 2ème fois en moins d’une semaine, dans la ville de Porto Allegre, une mobilisation de solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca a été organisée. À cette occasion, la marche est parvenue jusqu’à l’enceinte de la Feria du Livre où les manifestants ont dénoncé le silence des médias du pays face aux graves événements qui secouent Oaxaca.

9 novembre, Brésil
Danse batucada et hommage à Brad Will à Belo Horizonte. Lors d’une action face au bureau des relations étrangères de Minas Gerais, les manifestants ont remis une lettre de dénonciation des actes de répression à Oaxaca dus au gouvernement Mexicain. Ils ont diffusés des informations et rendu hommage au reporter assassiné d’Indymedia.

8 novembre, Espagne
Marche silencieuse dans le centre de la ville de Salamanque. Les participants à cette marche de rejet face à la répression à Oaxaca ont sellé leurs lèvres avec du scotch noir en forme d’aile et ont laissé parler leurs pancartes.

8 novembre, Espagne
Cérémonie au consulat honorifique du Mexique de Valence. Les manifestants ont accroché aux vitres du consulat les photos des personnes disparues lors de la répression gouvernementale à Oaxaca et ont exigé leur retour en bonne santé. Ils ont répété au consul leur préoccupation devant les derniers événements à Oaxaca.

7 novembre, Brésil
Cérémonie « anti-cache-cache » médiatique en solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca à Porto Allegre. Des dizaines de personnes se sont réunies face à la préfecture locale, en soutien à Oaxaca et en protestation contre le blocus informatif imposé par les médias Mexicains et Brésiliens.

6 novembre, Australie
Marche et protestation à Melbourne en solidarité avec le Mexique et le peuple de Oaxaca.

6 novembre, Vénézuela
Clowns face à l’ambassade du Mexique, à Caracas. La dénommée « Colonne Insurrectionnelle de Clowns Anarchistes (CIPA) », composée en majorité de jeunes, a réalisé cette action de solidarité avec le mouvement social de Oaxaca, déguisés en clowns. Ils ont plaisanté et joué durant plus de deux heures en protestation contre la répression de Oaxaca.

6 novembre, Canada
Sitting face à l’ « Espace Mexique » au Canada. Des manifestants ont accroché des affiches et distribué de la documentation au sujet de la répression contre le peuple de Oaxaca dans les bureaux de cet espace, dépendant de la représentation diplomatique Mexicaine de ce pays.

6 novembre, Argentine
Plus de 300 personnes issues de différents collectifs ont manifesté à Buenos Aires face à l’ambassade Mexicaine pour rejeter les récents actes de répression et de harcèlement soufferts par l’APPO et le peuple de Oaxaca. Au cours de cette manifestation a été rendue publique le regroupement de différents collectifs en tant que Coordination de Soutien au Peuple de Oaxaca.

5 novembre, Turquie
Protestation face au consulat Mexicain d’Istanbul. Les manifestants ont lancé des oeufs sur la façade du siège diplomatique en rejet à la répression policière à Oaxaca. Les participants étaient des membres d’Indymedia-Istanbul et des collectifs anarchistes de la ville.

5 novembre, Espagne
Concert de casseroles à Salamanque, pour Oaxaca. Au rythme de tambours, de casseroles, de marmites, de cuillers et de couvercles, les manifestants reprenaient en choeur des slogans tels que « Oaxaca n’est pas une caserne, les soldats dehors » et « Oaxaca vit, la lutte continue ». La manifestation a eu lieu sur la Plaza de la Constitución de cette ville.

5 novembre, Etats Unis
Marche de protestation pour exiger la justice à Oaxaca et le départ de la PFP. Une dizaine de manifestants ont été suivis de près par quelques 7 patrouilles de policiers locaux tout au long de la marche dans les rues de San Diego, Californie.

5 novembre, Pérou
Cérémonie directe pour Oaxaca avec des photos de tronches rejetant la répression gouvernementale.

5 novembre, France
Diffusion de matériel à propos de la lutte du peuple de Oaxaca et de la répression du gouvernement dans une maison « occupée » à Paris.

4 novembre, Pays Basque
Protestation contre la répression à Oaxaca, à Iruñea. Au cours de la manifestation, la Police Nationale a arraché une pancarte sur laquelle on pouvait lire « gouvernement Mexicain Assassin ». Plus tard, les manifestants ont été poursuivis pour « insulte à un gouvernement étranger ».

4 novembre, Uruguay
Veille et protestation contre la présence de Vicente Fox en Uruguay et contre la répression contre le peuple de Oaxaca. La protestation s’est déroulée face à l’ambassade du Mexique de Montevideo. Au cours de cette manifestation, trois compañeros ont été arrêtés par la police locale.

4 novembre, Allemagne
Des dizaines de personnes se sont réunies dans le centre de Berlin pour dénoncer les faits répressifs à Oaxaca, et pour réclamer le départ immédiat de la PFP.

3 et 4 novembre, France
Protestation au Centre Culturel Mexicain, dont le siège est situé à Paris, et qui est une institution indépendante de l’ambassade Mexicaine. Une trentaine de personnes ont manifesté le 3 novembre devant ce bâtiment et ont réclamé une projection d’informations concernant Oaxaca. À cette requête a répondu l’arrivée de la police. Le 4 novembre, les manifestants ont protesté une fois encore au même endroit.

3 novembre, Canada
Manifestation face au consulat Mexicain dans la ville de Vancouver en protestation à la tentative d’évacuation de Radio Universidad à Oaxaca. Des dizaines de citoyens Canadiens et de travailleurs Mexicains immigrés étaient présents.

3 novembre, Pérou
Manifestation de solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca face à l’ambassade du Mexique à Lima. Les manifestants portaient des pancartes, des fleurs et des bougies. Sur l’une des pancartes, on pouvait lire « Visite le Mexique, profite de la répression ». Il a été annoncé que la même action serait réitérée tant qu’Ulises Ruiz ne renoncerait pas et tant que la répression contre le peuple ne cesserait pas.

3 novembre, Espagne
Cérémonie pour exiger une halte à la répression gouvernementale à Oaxaca. Sous une pluie persistante, différents groupes se sont donné rendez-vous sur une place du centre de Valence afin de diffuser un communiqué de solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca et de dénoncer la répression. Une réunion a également eu lieu avec le consul Mexicain, afin de lui faire part de leur préoccupation et dégoût face aux faits reprochés.

3 novembre, Venezuela
Regroupement face à l’ambassade du Mexique de Caracas. C’est avec le slogan « Vive la commune de Oaxaca » que des dizaines de personnes se sont réunies face au siège diplomatique pour se solidariser avec la lutte « héroïque » du peuple de Oaxaca et dénoncer la répression dont il est l’objet.

3 novembre, Italie
Cérémonie-regroupement en solidarité avec l’APPO et sa lutte sur la Piazza Plebiscito à Naples.

3 novembre, Italie
Face à l’ambassade du Mexique de Rome, des membres de divers groupements Italiens, ainsi que des membres de Vía Campesina (Voie Paysanne) ont manifesté en protestation contre la répression brutale qui sévit à Oaxaca. Les manifestants ont fermé la rue qui mène au siège diplomatique et ont crié des slogans.

2 et 3 novembre, Italie
Jour des morts à Rome, Italie, pour les compañeros assassinés à Oaxaca. Au son de la musique et accompagné de fleurs et de bougies.

2 novembre, Pays Basque
Cérémonie face au consulat Mexicain à Bilbao. À l’aide de banderoles proclamant « Oaxaca continue la lutte! Non à la répression! », des dizaines de manifestants ont diffusé de l’information et entonné des chansons protestataires.

2 novembre, Royaume Uni
Jour des morts face à l’ambassade Mexicaine de Londres. Avec des fleurs et des bougies, les manifestants ont exigé le départ de la PFP de Oaxaca, ainsi que la démission d’Ulises Ruiz.

2 novembre, Argentine
Des groupes solidaires de la lutte de Oaxaca en Argentine ont effectué des appels incessants à l’ambassade Mexicaine avec la même question : « Quand est-ce qu’Ulises Ruiz va démissionner? ».

2 novembre, France
Manifestation face au consulat Mexicain de Lyon. Une cinquantaine de personnes ont manifesté contre la violence au Mexique et en solidarité avec le peuple de Oaxaca et sa lutte.

2 novembre, Espagne
Défilé, autel et flambeaux à Barcelone. Afin de dénoncer la répression contre le peuple de Oaxaca, une centaine de personnes ont participé à cette action culturelle dans les rues de la ville. Les participants portaient des torches et des vêtements traditionnels du Mexique. Ils ont entonné des chants et exigé la fin de la violence policière et le départ de l’armée de Oaxaca.

2 novembre, Australie
En réponse à l’appel de l’EZLN pour une mobilisation en faveur de l’APPO, une action de protestation a eu lieu face au siège diplomatique de Camberra.

2 novembre, Italie
Manifestation face au consulat du Mexique à Florence pour dénoncer l’invasion et l’occupation militaire de Oaxaca et exiger le départ d’Ulises Ruiz.

2 novembre, Italie
Cérémonie face à l’ambassade du Mexique à Rome avec la participation de quelques 200 personnes de différents groupes italiens. Un contact téléphonique a été établi avec des membres de l’APPO, ainsi qu’une liaison en direct avec Radio Universidad de Oaxaca. Les rues avoisinantes ont été bloquées quelques minutes.

2 novembre, Italie
Action d’information en solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca et contre la répression, dans le centre de Pise.

2 novembre, États-unis
Lâcher de feuillets dans le consulat Mexicain de Miami. Lors de l’action réalisée pour dénoncer la répression subie à Oaxaca, la police a arrêté deux personnes. Malgré la présence de la police, les manifestants ont continué en choeur « il est tombé, il est tombé, Ulises est déjà tombé ».

2 novembre, États-unis
Protestation et cérémonie face au consulat du Mexique à Boston. Les manifestants étaient armés de sifflets, ils ont fait des mimes et se sont souvenu des morts causées par la police de Oaxaca.

2 novembre, États-unis
Protestation de solidarité avec la lutte de Oaxaca face au consulat Mexicain de Seattle. Les personnes réunies ont crié des slogans contre le gouvernement Mexicain et ont rappelé les compañeros Emilio Alfonso Fabián et Brad Will, assassinés le 27 octobre à Oaxaca.

1er novembre, Brésil
Protestation face au consulat Mexicain de la ville de Fortalezza. Auparavant avait eu lieu une marche dans les rues au cours de laquelle avaient été accrochées des affiches, parmi lesquelles on pouvait lire « à bas Ulises Ruiz ».

1er novembre, Brésil
Manifestation face au consulat Mexicain de Sao Paulo en protestation contre la répression contre le peuple de Oaxaca et en solidarité avec sa lutte.

1er novembre, Brésil
Protestation face à l’ambassade du Mexique de Brasilia. La police locale a arrêté plusieurs manifestants d’une cérémonie de solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca.

1er novembre, Canada
Participation à la « marche funèbre » réalisée chaque année en souvenir des combattants sociaux assassinés aux Philippines pendant le gouvernement de Macapagal Arenas. Au cours de cette marche, qui s’est déroulée à Vancouver, les morts de Oaxaca, victimes de la répression gouvernementale, ont été évoqués également.

1er novembre, États-unis
Des amis et des collègues de Brad Will, journaliste et activiste assassiné à Oaxaca ont organisé un défilé à vélo dans les rues de New York à sa mémoire, et pour dénoncer l’hypocrisie du gouvernement Mexicain, qui occupe un siège à la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU.

1er novembre, Espagne
Jour des morts-réunion face à l’ambassade Mexicaine de Madrid. Avec un autel dédié aux morts de la répression à Oaxaca de ces derniers jours, les manifestants leur ont rendu hommage et ont dénoncé l’usage de la force près du siège diplomatique.

1er novembre, Allemagne
La police de Berlin a essayé d’arrêter la protestation de plus de 120 personnes face à l’ambassade du Mexique. La police a encerclé les manifestants avec des bombes au poivre, et a procédé à plusieurs arrestations. Cette protestation était réalisée dans le but d’exiger du gouvernement Mexicain la fin de la répression à Oaxaca.

1er novembre, Chili
Protestation face à l’ambassade Mexicaine de Santiago, pour la fin de la répression à Oaxaca et en mémoire du journaliste et activiste d’Indymedia, Brad Will.

31 octobre, Allemagne
Protestation face au consulat Mexicain de Francfort en solidarité avec la lutte de l’APPO et pour exiger le la fin de la répression contre le peuple de Oaxaca.

31 octobre, Grèce
Dénonciation, contre-information et protestation dans les rues d’Athènes. Beaucoup de gens se sont rassemblés sur la place centrale de la ville, face à l’ambassade du Mexique, et ont dénoncé la répression du gouvernement Mexicain contre le peuple de Oaxaca.

31 octobre, Canada
Manifestation face au consulat Mexicain de Montréal. Des dizaines de personnes se sont regroupées pour se solidariser avec la lutte du peuple de Oaxaca et dénoncer la répression. À cette cérémonie ont participé des membres de CIPPO-RFM. À l’arrivée aux portes du consulat, un écriteau indiquait « Ce consulat est fermé, pour cause de problèmes techniques ».

31 octobre, Pérou
Lors d’une proclamation diffusée ce jour, des organisations Péruviennes annonçaient leur solidarité avec la lutte du peuple de Oaxaca ainsi que la création de l’Assemblée Populaire des Peuples d’Arequipa et l’Assemblée Populaire des Peuples de Puno.

31 octobre, Etats-Unis
Meeting et protestation face au consulat général de San Antonio. « APPO n’est pas seule » et « Ulises dehors » étaient les slogans des manifestants.

31 octobre, Finlande
Cérémonie face à l’ambassade du Mexique d’Helsinki. Des dizaines de personnes ont exigé au gouvernement Mexicain que cesse le despotisme d’Ulises Ruiz et la fin immédiate de la répression et de la persécution contre le peuple de Oaxaca.

31 octobre, Suisse
Cérémonie à la Mission Permanente du Mexique, devant l’ONU de Genève. Des membres du collectif Vive Zapata ont exigé devant les autorités du Mexique une solution politique et pacifique du conflit à Oaxaca. Ils ont également réclamé la fin de la répression générée par le gouvernement de Fox.

31 octobre, Porto Rico
“Piquet » face au consulat général du Mexique de San Juan, comme participation à la campagne internationale de réprobation de la répression et des assassinats contre le peuple de Oaxaca. Pendant la réunion, qui a duré plus d’une heure, les manifestants ont répété leur solidarité avec l’APPO.

31 octobre, Espagne
Diffusion et dénonciation des événements de Oaxaca par le biais d’un programme radio, à Valence. Celui-ci a fait écho à l’appel international de solidarité avec le peuple de Oaxaca, et a appelé à de nouvelles manifestations.

31 octobre, Italie
Manifestation sur la place Argentina à Rome, pour dénoncer les faits répressifs à Oaxaca, ordonnés par le président du Mexique. « Que personne ne touche à Oaxaca » et « Rome avec Oaxaca » étaient certains des slogans.

31 octobre, Pays Basque
Regroupement face au musée Guggenheim de Bilbao, en protestation contre la répression contre le mouvement social de Oaxaca.

30 octobre, Royaume-Uni
Avec un bilan de 7 manifestants arrêtés, la protestation de dizaines de personnes face à l’ambassade du Mexique de Londres a terminé dans les cris et la bousculade. La protestation était organisée afin de dénoncer l’action répressive des forces policières de Oaxaca. La police a empêché les manifestants de projeter dans la rue la vidéo réalisée par Brad Will avant de mourir. Puis la police a arrêté plusieurs personnes qui protestaient.

30 octobre, États-unis
Avec la participation d’étudiants de différentes universités locales, une manifestation a eu lieu face au consulat du Mexique de Miami. Il a été réclamé la démission d’Ulises Ruiz et la fin de la répression à Oaxaca.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain d’Austin.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Boston.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Chicago

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Houston.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Kansas.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de New York.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Philadelphie.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Portland.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de San Diego.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de San Francisco.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Seattle.

30 octobre, Etats-Unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Tucson.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Washington.

30 octobre, États-unis
Manifestation et protestation contre la répression à Oaxaca face au consulat Mexicain de Worcester.

30 octobre, France
Protestation face à l’ambassade du Mexique de Paris. Les manifestants ont crié des slogans et ont exigé du gouvernement de Vicente Fox qu’il stoppe l’intervention de la PFP à Oaxaca et que cessent la répression et la persécution contre les membres de l’APPO.

30 octobre, France
Regroupement en soutien à la résistance de Oaxaca et afin de dénoncer la répression brutale des mauvais gouvernements du Mexique, sur la place du Capitole de Toulouse. La sortie d’Ulises Ruiz et de la PFP de Oaxaca a été exigée.

30 octobre, Italie
Occupation du consulat honorifique du Mexique de Naples par des manifestants qui ont dénoncé la politique répressive du gouvernement Mexicain. Ceux-ci ont accroché sur l’édifice deux banderoles où l’on pouvait lire « La répression ne nous arrêtera pas » et « Arrêtons le massacre à Oaxaca ».

30 octobre, Nouvelle Zélande
Protestation face à l’ambassade Mexicaine de Wellington. Une douzaine de personnes ont manifesté avec des tambours et ont affiché des pancartes avec la légende « Meurtres, viols, tortures pèsent sur vos consciences ». La protestation a terminé par l’intervention de la police locale.

30 octobre, Canada
Clôture symbolique et protestation face au consulat du Mexique de Vancouver. Lors de la cérémonie, des membres de CIPPO-VAN ont affronté le vice-consul et l’ont obligé à prêter attention aux réclamations. 250 lettres de citoyens Canadiens s’opposant à la répression policière lui ont été remises.

30 octobre, Espagne
Occupation du consulat Mexicain de Barcelone pour réprouver l’envoi de la PFP à Oaxaca et pour exiger que la lumière soit faite concernant les enlèvements et la torture des membres de l’APPO.

30 octobre, Autriche
Marche et blocage des rues face à l’ambassade du Mexique de Vienne. Plus de 100 personnes ont participé.

30 octobre, Allemagne
Manifestations à l’ambassade du Mexique de Berlin, en protestation contre la répression du gouvernement fédéral à Oaxaca.

30 octobre, Allemagne
Manifestation et protestation au consulat du Mexique de Hambourg.
30 octobre, Allemagne
Manifestation et protestation au consulat du Mexique de Munich.

30 octobre, Argentina
Marche à l’ambassade du Mexique de Buenos Aires en rébrobation des meurtres commis par les partisans du PRI et la police à Oaxaca. Projection de la vidéo « Oaxaca, le pouvoir du peuple ».

29 octobre, Canada
Dénonciation de la répression contre le peuple de Oaxaca, lors d’une manifestation à Montréal.

29 octobre, Italie
Siège des bureaux du consulat Mexicain de Milan et blocage des rues adjacentes en protestation contre la répression et les meurtres contre le peuple de Oaxaca. Plus de cinquante manifestants ont assiégé le consulat et ont barbouillé la porte principale de peinture rouge.

29 octobre, Espagne
Mise en scène des événements de Oaxaca sur la place Tirso de Molina de Madrid. Des membres de divers collectifs de Madrid ont réalisé une performance afin de diffuser et de dénoncer les faits. Plus de 200 personnes étaient présentes à cette cérémonie de protestation.

29 octobre, Espagne
Plus de 200 personnes ont manifesté sur les Ramblas, à Barcelone, pour protester contre la répression de la PFP à Oaxaca, au cours de laquelle trois compañeros ont été assassinés, et pour montrer leur soutien à l’APPO. Des slogans ont été criés, tel que « Oaxaca, écoute, Barcelone soutient ta lutte ».

Traduction : Véro

Share |

Cliquez ici pour plus de l'Autre Journalisme avec l’Autre Campagne

Read this article in English
Lea Ud. el Artículo en Español

Discussion of this article from The Narcosphere


Enter the NarcoSphere for comments on this article

For more Narco News, click here.

The Narco News Bulletin: Reporting on the Drug War and Democracy from Latin America